La pénibilité au travail

La pénibilité au travail est devenu un phénomène de société même si c’est un problème bien réel. En effet, il semblerait que plus de 56% des salariés français seraient exposés à au moins une pénibilité physique (source Wikipedia). Comment déterminer ces risques ?

Depuis le 1er janvier 2015, les employeurs doivent identifier au travers de l’analyse des risques professionnels de leur établissement les postes occupés par leurs personnels susceptibles d’entrer dans 4 des 10 facteurs de pénibilité au travail  Décret 2014-1158 et 2014-1159 :

  • Travail de nuit,
  • Travail en équipes successives alternantes,
  • Activité en milieu hyperbare,
  • Travail répétitif.
  • Pour le 1er juillet 2016, ils devront  faire de même avec les 6 autres facteurs :
  • Postures pénibles,
  • Manutentions manuelles de charges,
  • Agents chimiques dangereux,
  • Vibrations mécaniques,
  • Températures extrêmes,
  • Bruit.

Cette démarche peut au premier regard être accueillie avec réticence par les dirigeants d’entreprise, mais ces facteurs de pénibilité une fois identifiés et analysés doivent permettre aux établissements d’être en conformité réglementaire, mais surtout elle va contribuer à l’amélioration continue.  En effet la prévention pour les facteurs de pénibilité au travail amènera à une amélioration du climat social, à la baisse de l’absentéisme dû aux maladies professionnelles, à conforter son image de marque, à limiter voire supprimer le turn-over des salariés, augmenter la rentabilité …

Ces  facteurs de pénibilité sont à déterminer en accord avec les partenaires sociaux. Une bonne démarche commence par une analyse de risque dans chaque unité de travail et par bien déterminer les temps d’exposition et/ou le nombre d’exposition. Ce qui implique la mise à jour du document unique d’évaluation des risques professionnels, avec l’établissement des fiches de prévention des expositions  et la proportion des salariés exposés aux facteurs de risques professionnels de pénibilité au-delà des seuils prévus.

Cela peut être fait avec l’aide de spécialistes dont les consultants de QUALRISK font partie et le concours des salariés de votre établissement (à tous les niveaux hiérarchiques) mais en aucun cas cela ne peut être exécuté que par des personnes extérieures à votre structure.

JE VEUX ÉTRE CONTACTÉ POUR EN SAVOIR PLUS