Habilitation électrique : objectifs

Le public visé, l’utilité et les objectifs de l’habilitation électrique

L’habilitation électrique est aujourd’hui un passeport pour celui qui est amené à exercer son métier dans les zones d’installations électriques ou dans leur voisinage.

Pour rappel, l’habilitation électrique est « la reconnaissance par l’employeur de la capacité d’une personne placée sous son autorité à accomplir les tâches qui lui sont confié en sécurité vis-à-vis du risque électrique » (selon la norme C 18-510). L’habilitation électrique est devenue une obligation légale en France depuis juillet 2011.

Qui doit être habilité ?

Tous les travaux électriques et non électriques, effectués sur une zone d’installation électrique ou au voisinage sont concernés par l’habilitation électrique. Ce qui signifie que, ce n’est pas seulement le personnel électricien (électriciens, électroniciens, etc.) qui doit être habilité. L’habilitation électrique concerne également le personnel non électricien comme par exemple les agents d’entretien, les peintres, les maçons, ou encore les menuisiers.

Les travailleurs étrangers sont également tenus d’avoir le titre d’habilitation électrique pour effectuer des travaux sur le sol français.

Qui habilite ?

Le titre d’habilitation électrique est délivré par l’employeur et lui seul. Il lui revient de s’informer de l’activité de son employé, d’identifier les domaines d’intervention de ce dernier afin de l’orienter vers la formation d’habilitation électrique qui lui est appropriée.

La formation est à la charge de l’employeur. La délivrance du titre d’habilitation électrique n’est faite que sous deux conditions :

  • le salarié a suivi une formation théorique et pratique sanctionnée par une attestation de suivi ;
  • le salarié est déclaré apte par le médecin du travail.

L’importance de l’habilitation électrique

Les dangers liés aux travaux sur les zones d’installations électriques et aux alentours sont nombreux, et la plupart sont mortels. On compte par dizaines le nombre de travailleurs qui meurent chaque année suite à un accident électrique. Il est donc vital d’encadrer les personnes dont l’activité est en relation avec l’électricité. La formation d’habilitation électrique a pour objectif de :

  • faire connaître au personnel les risques électriques ;
  • d’apprendre au personnel à se protéger des dangers électriques ;
  • de s’assurer que le personnel peut effectuer les travaux en toute sécurité.

Le rôle de l’habilitation électrique est donc de protéger le travailleur.

Les types d’habilitation électrique

Il existe différents niveaux d’habilitation électrique qui sont fonction des travaux effectués par la personne habilitée. C’est la norme NF C18-510 qui définit les symboles d’habilitation. La première lettre indique le niveau de tension :

  • B pour les basses tensions – hors tensions ;
  • H pour les hautes tensions.

En basse tension on distingue :

  • l’habilitation b0 qui concerne le personnel non électricien ;
  • l’habilitation b1 qui concerne le personnel exécutant des opérations d’ordre électrique ;
  • l’habilitation électrique br pour les interventions d’entretien et de dépannage dites générales;
  • l’habilitation électrique bs pour les chargés d’interventions élémentaires. L’habilitation électrique br inclut l’habilitation électrique bs ;
  • l’habilitation b1v pour les opérations d’ordre électrique effectuées au voisinage.

Pour les travaux sous haute tension on peut citer entre autres :

  • l’habilitation h0 qui concerne le personnel non électricien ;
  • l’habilitation électrique h1 pour les électriciens effectuant des travaux d’ordre électrique ;
  • l’habilitation électrique hc pour les personnes chargées de consignations ;
  • l’habilitation hr pour les personnes chargées d’intervention.

L’habilitation électrique est capitale pour la sécurité des travailleurs en ce qui concerne les risques électriques.

Toutes nos formations « habilitation électrique » :

JE VEUX ÉTRE CONTACTÉ POUR EN SAVOIR PLUS