10 questions sur le travail en hauteur

Les 10 questions les plus fréquentes sur le travail en hauteur, les risques que cela représente, les métiers concernés et les aptitudes requises.

1 – Travail en hauteur

Travailler sur un toit ou un échafaudage n’est pas aussi facile qu’on pourrait le penser. Quelle que soit la tâche à mener, le travail en hauteur comporte des risques considérables. Des accidents mortels ont même été enregistrés ces dernières années. Alors, si vous effectuez des tâches en hauteur, il faut savoir prendre ses précautions. D’ailleurs, il faut savoir que ce type de travail nécessite certaines aptitudes, des équipements spécifiques et un mode opératoire à connaître absolument.

2 – Quelles sont les aptitudes requises ?

A ce jour, il n’y a aucun certificat d’aptitude qui est délivré pour travailler en hauteur. Toutefois, des visites médicales doivent être effectuées de manière régulière par les intervenants. Ils doivent aussi être formés dans leurs domaines de prédilection. Ainsi, lors de la formation, ils s’exercent suffisamment en travaillant dans les mêmes conditions que dans la réalité.

3 – Quels sont les métiers liés au travail en hauteur ?

Il y a une multitude de métiers qui vous obligent à travailler en hauteur. Toutefois, ils sont catégorisés dans les métiers de la classe ouvrière. Vous trouverez ainsi dans les travaux en hauteur des maçons, des peintres, des soudeurs, des couvreurs, etc.

4 – Le travail en hauteur : pour les hommes ou les femmes ?

De nos jours, presqu’aucun travail n’est exclusivement réservé à un genre. Ainsi, dans les travaux en hauteur, vous trouverez des hommes comme des femmes. Il est toutefois constaté une prédominance des hommes puisque la plupart de ces travaux nécessitent une bonne condition physique.

5 – Sont-ils soumis à des normes ?

Les personnes exerçant des travaux en hauteur, bien qu’étant parfois indépendantes doivent respecter certaines normes, notamment les normes de qualité, de sécurité et d’hygiène. Leurs travaux sont régulièrement contrôlés et évalués par des organes compétents.

6 – Comment s’équiper ?

Lorsque vous travaillez en hauteur, il faut vous assurer que vous avez à disposition, les équipements adéquats. Ils permettront de réduire les risques de chutes. Il faut obligatoirement vous munir de certains équipements comme le harnais et le cordon d’assujettissement.

7 – Quelles sont les postures à éviter ?

Certaines postures sont impérativement à éviter lorsque vous exercer en hauteur. Il faut éviter les positions accroupies, les positions agenouillées, les bras en l’air, de regarder vers le bas. Par ailleurs, évitez aussi certains gestes répétitifs inutiles à la tâche.

8 – Quelle rémunération ?

Travailler en hauteur peut rapporter gros. D’habitude, ces travailleurs sont payés à la tâche et cela rend le salaire un peu considérable à la fin du mois, même dès le début de leur carrière. Cette rémunération acceptable est aussi due en partie au risque que ces travailleurs prennent.

9 – Quels types de contrat ?

Une personne qui travaille en hauteur est certainement un ouvrier. Il peut travailler pour une entreprise. Dans ce cas son contrat peut varier en fonction de plusieurs paramètres. Dans d’autres cas l’ouvrier peut choisir de travailler de manière indépendante. Dans ce cas, il signe des contrats de prestation de services avec ses clients.

10 – Comment recourir à leurs services ?

Les ouvriers qui travaillent en hauteur sont accessibles via plusieurs canaux. Vous pouvez les contacter à partir d’un simple appel, via leurs sites internet. Il y a par ailleurs plusieurs entreprises spécialisées de renoms qui proposent les services liés au travail en hauteur.