10 questions sur le SST

SST , Qu’est-ce qui se cache derrière ce sigle ? Voilà mes réponses aux 10 principales questions qu’on me pose très régulièrement.

1. Que signifie le sigle SST ?

Le sigle SST signifie Sauveteur Secouriste du Travail. En France, le SST est aussi un diplôme délivré au sauveteur-secouriste du travail après sa formation, à l’inverse du PSC1 qui n’est qu’une attestation. Cependant, avec la nouvelle organisation des formations des acteurs de la sécurité civile, le SST devrait fusionner avec le PSC1 ; la nomenclature des formations contient une rubrique Prévention et secours au travail (PST), mais elle est pour l’instant vide.

2. C’est quoi le rôle du SST ?

Le rôle du sauveteur-secouriste du travail est de porter les premiers secours à une personne en cas d’urgence sur le lieu de travail jusqu’à l’arrivée des secours. C’est une personne formée aux premiers secours et chargée de les dispenser, il s’agit d’une attribution de l’employeur dans le maintien de l’hygiène et de la  sécurité au travail.

3. Quand faut-il la présence d’un SST ?

La présence d’un sauveteur-secouriste est obligatoirement nécessaire dans les ateliers où des travaux à risques sont effectués et aussi sur les chantiers dangereux avec un effectif minimum de 20 personnes sur une durée de plus 15 jours. Les sauveteurs-secouristes doivent avoir une présence de 10 à 15% sur chantier ou l’atelier.

4. La formation

La formation s’effectue par groupes de 4 à 10 personnes pour une durée de 12 heures auxquelles il faut ajouter, au besoin, du temps pour traiter les risques caractéristiques de l’entreprise et du métier.

Le CSST est le Certificat de Sauveteur Secouriste du Travail remis à la fin de la formation.

5. Qui peut enseigner ?

Les moniteurs sont soit des employés de l’entreprise formés et détenant le monitorat SST, soit de moniteurs appartenant à une structure de formation agréée.

6. Devenir moniteur ?

Il y a deux possibilités :

  1. Suivre une formation complète de moniteur SST. Cette formation est organisée par la CRAM, l’INRS ou des organismes agréés par la CRAM.
  2. Pour les titulaires du BNMPS, en suivant un complément de formation dispensé par des instructeurs SST. Ce module dure au minimum 21 heures.

7. Devenir instructeur ?

Il faut obligatoirement être moniteur SST d’abord. Ensuite suivre une formation d’instructeur ; tous les instructeurs SST sont formés par l’INRS.

8. Procédés de la formation

La formation s’établit sur des études de cas, des démonstrations pratiques et des phases d’apprentissage. Elle est totalement pratique et est effectuée à proximité du terrain. Un livret de formation aux premiers secours est remis en fin de stage à chaque participant.

9. Le SST dans l’entreprise

Le SST étant un employé de la structure, c’est l’employeur qui endosse la responsabilité civile des actes de ce dernier. La responsabilité pénale, elle, est assumée par le sauveteur qui, comme tout individu, est pénalement responsable de ses actes.

L’employeur est quant à lui est responsable de l’hygiène et de la sécurité dans son entreprise, donc notamment de la partie prévention du risque et prévision.

10. La formation SST est-elle obligatoire ?

La formation Sauveteur Secouriste du Travail est obligatoire pour les entreprises et la durée de validité du certificat est de 24 mois.